Retour d'expat: quel chemin professionel prendre?- Dépasse tes Frontières
1654
post-template-default,single,single-post,postid-1654,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
Blog-prendre-chemin-retour-expatriation

Retour d’expatriation: quel chemin professionnel prendre ?

Le retour d’expatriation engendre en général un nouveau chapitre professionnel. Que vous travailliez ou pas dans votre pays d’expat, il est rare qu’il y ait une continuité d’entreprise entre les deux pays. A moins, bien sûr, que ce soit votre entreprise qui soit à l’initiative des années passées à l’étranger. Le retour approchant, vous mettez à jour votre CV et commencez à regarder les annonces du moment. Deux solutions : vous vous projetez à nouveau dans le domaine dans lequel vous avez toujours travailler. Ou pas.

 

Quand les envies ont changé

Il est possible que la deuxième réponse l’emporte. Plusieurs années à l’étranger ont pu faire naître de nouvelles envies en vous. Si c’est le cas, je vous conseille de prendre le temps de passer par ces différentes étapes. Par ailleurs, si l’idée de devoir affronter les questions des recruteurs quant au trou de plusieurs années qui a pris place dans votre CV vous noue le ventre, ces étapes seront  également un bon moyen d’expliquer ce que ces années à l’étranger vous ont apporté. Cela vous permettra également d’être plus précis quant à ce à quoi vous aspirez en postulant chez eux.

Faire le point.

Outre les années d’expérience, les « ce serait logique » et les nombreuses offres auxquelles vous pourriez répondre avec votre CV, faire le point sur ce que vous souhaitez est nécessaire. De la même manière que vos années à l’étranger ont été un parfait terrain de jeu pour apprendre à vous connaître, il se peut que ce que vous ayez découvert vous ait donné des aspirations différentes. Et pourquoi pas ? A force de vous dépasser au quotidien, de rencontrer de nouvelles personnes, et de travailler d’une manière différente, voire de ne plus travailler, vous êtes sorti.e du moule. Et en sortant de ce moule, vous avez découvert un nouveau champ des possibles. Ne vous précipitez pas. Idéalement commencez votre réflexion dès que vous prenez connaissance de votre date de retour afin d’avoir le temps de poser les choses. L’une après l’autre.

-> Quels sont vos besoins ? Vos valeurs ? Vos envies ?

Avoir de bonnes fondations

Aussi basique que puisse paraître la question, connaître ces points est le nerf de la guerre si vous souhaitez partir du bon pied dans vos recherches professionnelles. Le but étant de trouver un travail et de vous y épanouir. Passer par ces étapes est donc la base. Les fondations de votre projet professionnel.

Prendre le chemin qui vous va

Une fois ce point passé, peut être vous rendrez-vous compte qu’il n’y a pas grand chose à modifier à vos expériences professionnelles passées afin de retrouver un travail qui vous satisfasse à nouveau. Peut être au contraire vous rendrez-vous compte qu’un changement drastique est à entreprendre. Le plus important est de le savoir. Ensuite vous irez étape par étape.

Légères modifications

Si vous avez besoins de quelques ajustements par rapport à vos postes précédents, évaluer les changements qui correspondent avec ce qui ferait sens pour vous. Parfois un « petit rien » peut faire une grande différence. Changer de secteur d’activité mais continuer à exercer la même profession. Travailler dans une entreprise plus grande ou plus petite que ce à quoi vous étiez habitué.e. Travailler plus près de chez vous. Ne plus manager d’équipe, ou alors une de taille différente de celles auxquelles vous étiez habitué.e. Les « petits » changements sont nombreux et peuvent réellement faire la différence.

Le 180°

Si au contraire vous sentez qu’un réel tournant est nécessaire à votre épanouissement, il faut aller plus loin dans votre réflexion. Quel type de poste vous conviendrait ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il vous apporterait ? Petit à petit, sans vous freiner, inscrivez tous les éléments qui répondent à vos attentes et assemblez-les. Vous aurez ainsi la direction à suivre qui se dessinera peu à peu.

Se donner le temps

Dans tous les cas, faire ce cheminement nécessite du temps. Il vous faudra également prendre du recul et mettre de côté vos croyances et idées préconçues afin d’avancer réellement dans la direction qui vous convient. Le coaching est une manière extrêmement efficace pour faire ces états des lieux. Non seulement dire les choses à voix haute permet de mieux les intégrer et les réaliser, mais en plus, avoir un coach vous permettra d’aller au-delà de vos pensées et réflexions habituelles. De dépasser les limites que se met votre cerveau lorsqu’il vous pose des questions. Si vous souhaitez que nous travaillions ensemble sur ce point, n’hésitez pas à prendre un premier rendez-vous gratuit avec moi. Je me ferais ainsi un plaisir de vous accompagner à éclaircir vos envies et besoins professionnels.

En attendant, pour vous donner une première piste de réflexion, vous pouvez télécharger ce guide de réflexion « Je mets à plat mes besoins professionnels ». (gratuit et en accès immédiat)

Bonne réflexion.

Pas de commentaires

Poster un commentaire