Comment trouver le temps de prendre le temps? - Dépasse tes Frontières
1681
post-template-default,single,single-post,postid-1681,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
Blog-article-prendre-temps

Comment trouver le temps de prendre le temps?

« On est déjà en avril, le temps passe trop vite !! » A peine au milieu du mois que j’ai déjà entendu cette phrase maintes fois. Le temps qui passe est un sujet qui nous préoccupe tous de plus en plus. Peur de le perdre, de le gâcher, de ne pas en profiter. Dans un monde où tout va toujours plus vite, il devient important de ralentir et prendre le temps. Mais comment prendre le temps de prendre le temps ? Réponses ici.

 

24h, c’est tout

Les journées font 24h. C’est un fait. Que l’on vive à Paris, Madrid ou au fin fond de la campagne chinoise, les journées ne font ni plus ni moins que 24h. Pendant ces 24h, il y a des impondérables : dormir, manger, se laver, travailler. Le compteur de temps potentiel pour le reste s’amenuise donc et nous passons de 24h à peut être 6h30 pour nous chaque jour. Et ces 6h30, c’est nous qui décidons ce que nous en faisons. Travailler un peu plus ? Dormir un peu plus ? S’occuper de sa famille ? Prendre des cours de danse ? Sortir entre amis ? Chacun est maître de son temps. Vous êtes maître du vôtre.

Dans nos jeunes années, nous n’avons pas réellement conscience de ce trésor qui passe chaque jour entre nos mains. Alors on reste au lit jusqu’à ce que le soleil soit presque au zénith, on passe des heures sur nos séries ou à refaire le monde entre amis.

Vouloir tout faire

Plus le temps passe et plus on a des responsabilités, des envies, des choses à faire. Et plus on a l’impression de manquer de temps. Aucune envie de dilapider ces précieuses heures. On s’organise, on post it, on prévoit. Mais inexorablement, on n’a jamais assez de temps pour tout faire.

Car on ne peut pas tout faire. C’est impossible.

Faire des choix

Il faut donc faire des choix. Et faire des choix, c’est renoncer. C’est le propre des choix. C’est donc entre nous et nous, et non entre nous et le monde qui nous entoure. Et pour nous guider dans ces choix, il faut savoir ce que l’on veut. Ce dont on a envie, besoin. Ce qui est important pour nous. Car le but ultime de prendre du temps est d’en ressortir satisfait, comblé. Choisir de faire des choses qui ne vous apporteront pas cette satisfaction deviendra certainement, au bout d’un certain temps, une source de frustration plutôt que de plaisir.

Une fois ces choix faits, il faut les mettre en place. Pour ce faire, et que cela perdure, il faut également du courage. Le courage de dire non. Le courage de ne pas faire comme tout le monde, de suivre ses envies et ses besoins à soi. Et de renoncer à nouveau à d’autres possibilités.

Les ennemis des temps modernes

Internet et les réseaux sociaux

Il faut également le courage de dire stop aux ennemis de notre époque à commencer par Internet et les réseaux sociaux. On peut en effet, sans forcer, passer au minimum 30 minutes à aller de pages en profils et d’articles en sites, sans rien réellement retenir de tout ce que l’on voit tellement l’information est multiple, diverse et tape à l’œil.

Les séries

Vient ensuite notre second ennemi incarné par Netflix et autres sites de streaming ou de vidéos à la demande. Comment résister à ces séries palpitantes ? Rien de plus frustrant que de savoir qu’il est déjà presque minuit, que le réveil sonne dans six heures alors qu’il y a encore 3 saisons de Narcos à regarder. D’un moment détente, on passe une soirée avachie dans le canapé sans satisfaction réelle une fois que l’on va se coucher. Mais en se promettant que demain on ne se refera pas avoir.

L’instantanéité

Troisième ennemi des temps modernes, l’utra communication et notre impatience grandissante face à une réponse qui tarde plus de 10 minutes alors que le message apparait comme lu. Conçu initialement pour nous faire gagner du temps, les Smartphones nous ont rendus dépendants de l’instantanéité. Tout est possible à n’importe quel moment. Les mini messages pop up toute la journée plutôt que d’avoir une bonne vraie conversation avec un début et une fin.

Mise en pratique

Afin d’être sûr de consacrer votre temps à ce que vous souhaitez et à ce qui est important pour vous, je vous propose l’exercice suivant. Si nous partons sur une base de 7h de sommeil par nuit et un temps consacré aux repas et à l’hygiène de 3h par jour. Il nous reste donc 14h par jour soit 98h disponibles pour nous dans notre semaine. Tel le début d’une partie de Monopoly, voici avec quoi vous commencez la partie. 98h à répartir comme vous le souhaitez. Les principaux pôles auxquels nous accordons la plupart de notre temps sont le travail, le couple, la famille, la vie sociale et les loisirs.

  • Dans un premier temps, ne pensez pas à vos semaines actuelles. Réfléchissez plutôt comme si tout était possible. Combien d’heures souhaiteriez-vous allouer à chacun de ces pôles par semaine ? (Jusqu’à 98h)
  • Dans un second temps, évaluez combien de temps vous dédiez actuellement à chacun de ces pôles.

A présent, vous pouvez évaluer les écarts entre ce que vous souhaiteriez et la réalité. Y a-t-il des pôles sur lesquels vous passez plus de temps que ce que vous souhaiteriez et auxquels vous pourriez prélever quelques heures afin de les allouer à d’autres pôles qui sont importants pour vous mais pour lesquels vous ne trouvez jamais de temps ?

Le temps, on le prend

Rappelez-vous que le temps n’est pas quelque chose que l’on a. C’est quelque chose que l’on prend. La prochaine fois que vous vous surprendrez à dire que vous n’avez pas eu le temps, essayez plutôt de vous dire que vous n’avez pas pris le temps. Les rôles deviennent tout autres. 🙂

Bien évidemment, cette répartition de votre temps n’est pas figée dans le marbre. Chaque nouvelle étape de notre vie voit des changements à apporter à notre rythme et à nos priorités. On n’utilise pas notre temps de la même manière quand on est un jeune diplômé dans son premier poste que lorsque l’on est cadre avec deux enfants à gérer.

Ce qu’il faut garder en tête c’est que vous êtes le maître de votre temps.

Prenez le temps à deux

Si vous souhaitez que je vous accompagne à réorganiser la gestion de votre temps, n’hésitez pas à me contacter pour un premier rendez-vous. Le coaching vous permettra de prendre conscience à la fois de vos priorités et de ce qui vous empêche de leur accorder le temps que vous aimeriez.

Prenez le temps !

Pas de commentaires

Poster un commentaire