Auto-entrepreneur: 12 pistes pour garder la motivation - Dépasse tes Frontières
1099
post-template-default,single,single-post,postid-1099,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
entrepreneur-coaching-perseverance

Auto-entrepreneur: 12 pistes pour garder la motivation au quotidien

Travailler à son compte attire de plus en plus de personnes : autonomie, flexibilité, travaille à distance. Cependant être seul.e à mener sa barque au quotidien n’est pas toujours simple.

 

Etat des lieux

Être son propre patron, travailler à son rythme, avoir de la flexibilité pour s’occuper de sa famille. Ce sont les raisons les plus fréquemment invoquées lorsque l’on souhaite se tourner vers entrepreneuriat. Cependant, lorsque l’on est solo-preneur, le quotidien n’est pas toujours évident. Il est facile de se perdre entre ses différentes casquettes de chef d’entreprise, de responsable marketing, de responsable prospection et son cœur de métier. La motivation n’est pas non plus toujours évidente à garder. Nous n’avons plus d’équipe autour de nous. La pression est sur nos épaules et sur celles de personne d’autre.

Voici 12 règles à appliquer lorsque l’on travaille seul afin de garder la motivation.

1-Être prêt à traverser des hauts et des bas

Il y a en effet beaucoup d’avantages à travailler en solo. Mais il n’y a pas que ça. Le parcours de l’auto-entrepreneur est fait de montagnes russes. On a des victoires, beaucoup. Mais on a également des moments de doutes et des baisses de morale. Ca fait parti du package, et c’est ce qui nous permet de nous remettre en question et d’avancer. En être conscient ne résout pas tout, loin de là. (Ce serait trop facile !) Cependant se préparer à vivre ces hauts et ces bas permet de vivre la claque moins violemment lorsqu’un moment de doute et de démotivation se présente.

N’hésitez pas à lire les témoignages d’auto-entrepreneurs qui ont réussis. En général ils sont transparents sur le fait que tout n’a pas toujours été rose. Il faut rester motivé. Il existe beaucoup de podcasts sur ce thème. Vous trouverez forcément celui qui vous boostera !

2-Avoir son pourquoi

Comment faire pour rester motivé.e justement ? En ayant son pourquoi. (Ceux qui me lisent régulièrement doivent se dire que je mets ce fameux « pourquoi » à toutes les sauces. C’est que c’est justement la clé à de nombreuses questions !)  Avoir son « pourquoi » bien présent en tête, c’est votre bouée de secours lorsque vous sentez que vous avez envie de baisser les bras. En sachant clairement pourquoi vous vous êtes lancé.e dans cette aventure entrepreneuriale, vous gardez en tête ce qui vous a poussé et les objectifs que vous vous êtes fixés. Personnellement, je me rappelle exactement de la sensation qui m’a parcourue lorsque j’ai pris ma décision. J’ai écrit mon pourquoi et il m’arrive de le regarder lorsque je sens que la montagne à gravir n’en fini pas de grandir. Revenir aux origines et aux buts du projet fait du bien. Prenez donc un moment pour écrire vous aussi votre pourquoi et gardez-le toujours près de vous.

3-Savoir où l’on va

Avoir son pourquoi est une chose. Mais ce n’est pas l’unique élément qui va vous faire avancer et déplacer des montagnes. Ce qui va également vous y aider, c’est d’avoir un plan. Savoir exactement où vous allez. Sans ce plan, vous allez courir dans tous les sens. Vous ferez un peu de tout mais sans aller au bout des choses et vous n’aurez donc pas l’impression d’avancer.

Donnez-vous des objectifs SMART à courts, moyens et longs termes. Prévoyez des bilans à échéances régulières afin de vérifier que vous allez dans la bonne direction. Si vous avez des achats de matières premières, allouez-vous un budget précis pour un temps donné et ne culpabilisez pas de dépenser alors que vous n’avez encore rien gagné.

En ayant un plan précis, des stratégies, vous savez où vous allez et où vous êtes rendu.e. Vous verrez que vous progressez. Pour cela, n’hésitez pas à rayer, à cocher les cases des étapes par lesquelles vous passez. Prenez conscience de tout ce que vous avez fait et de votre avancement plutôt que de toujours vous concentrer sur ce qu’il vous reste à faire. C’est gratifiant et reboostant de voir les avancées!

4-Visualiser où on veut aller

La visualisation aide à se projeter. Qu’aimeriez-vous avoir réalisé professionnellement dans 6 mois, 1 an, 5 ans ? La visualisation permet de développer mentalement vos résultats. Vous les imaginez mais vous les ressentez également. Vous vous transposez dans le futur que vous désirez afin de vous en imprégner et d’emmagasiner toute l’énergie nécessaire pour atteindre vos objectifs. Aller au bout de la visualisation n’est pas facile à faire lorsque l’on est seul.e car on a tendance à ne pas explorer à fond cette technique. Cependant visualiser là où vous voulez aller, vous permet de ressentir l’état d’esprit dans lequel vous serez lorsque les choses auront abouties à ce que vous souhaitez. Si vous sentez que la motivation commence à vous faire faux bon, il vous suffira de refermer les yeux et de vous replonger dans ce que vous aviez ressenti et vécu pendant votre visualisation. L’excitation, la fierté, la satisfaction de vos clients, la sérénité de travailler dans un environnement qui vous correspond et qui match avec vos valeurs. Un exercice infaillible pour retrouver et booster votre motivation !

5-Arrêter de procrastiner

Plus facile à dire qu’à faire, certes. J’aimerais parfois moi aussi m’enfermer dans une caverne sans wifi pour n’avoir aucune distraction webistique ni personne à regarder par ma fenêtre pour ensuite m’auto-flageller de ne rien avoir fait tout ce temps. ^^ Il existe plusieurs techniques pour éviter de procrastiner. Vous pouvez préparer votre agenda pour la semaine. Personnellement je le fais le vendredi. Lorsque j’arrive à mon bureau le lundi, je sais déjà exactement ce que j’ai à faire. Pour préparer votre semaine, vous pouvez d’ailleurs faire une liste (réaliste !) des tâches que vous souhaitez réaliser chaque jour. Je vous conseille d’indiquer le temps que vous estimez passer pour chacune de ces tâches. Ca vous cadrera et vous permettra de voir si c’est faisable en une journée. Si ce sont des tâches récurrentes, n’hésitez pas à réajuster le temps dont vous avez eu besoin pour votre planning de la semaine suivante. Autre élément clé pour éviter de procrastiner et de brasser de l’air : coupez votre téléphone et désactivez les notifications de votre ordinateur. Ca vous évitera de tomber dans les méandres du net et de voguer pendant une demi-heure de liens en liens au détriment de votre emploi du temps.

6-Savoir que tout n’est pas fun

Travailler à son compte ne veut pas dire faire exclusivement des choses « sympas ». Il y a plusieurs casquettes à avoir : communication, marketing, compta et bien évidemment votre cœur de métier. Tout n’est pas forcément fun au quotidien. Cependant tout est nécessaire. Au fur et à mesure que vous grandissez n’hésitez pas à déléguer les parties pour lesquelles vous n’êtes pas spécialiste. Ca doit faire parti de vos stratégies d’entrepreneur. On en revient au plan d’action qui doit être complet et bien ficelé.

7-Persévérer

Les clients ne vous attendent pas, alors, allez les chercher. Ce n’est pas parce que votre première action de communication n’aura pas les fruits escomptés qu’il faut laisser tomber. C’est un travail de longue haleine que de se faire connaître et que les gens aient confiance en ce que vous vendez / offrez comme service. Certains disent que pour vendre un service en ligne, il faut qu’un client potentiel ait eu 3 interactions avec vous avant de cliquer. Ca peut être des interactions via des vidéos, des articles de blog, des présentations X ou Y. Mais 3. Donc vous voyez, il faut persévérer !

8-Célébrer vos avancées

Que ce soit un nouveau client ou la résolution d’un soucis avec votre site internet, toutes vos victoires sont à célébrer ! Si vous étiez en entreprise avant, il y avait des témoins de vos résultats et des personnes pour vous féliciter. Lorsque vous êtes en tête à tête avec vous-même, c’est à vous de prendre un moment pour faire la danse de la victoire ! (Personnellement je la fais! Et je vous conseille d’en faire de même.) Ca va booster votre confiance en vous et votre motivation !

9-Prendre soin de soi

C’est compliqué de faire la part des choses lorsque l’on travaille pour soi. Les horaires sont extensibles. Les week-end peuvent se passer à travailler et petit à petit on ne prend plus le temps de souffler et de s’aérer l’esprit. Attention ! Oui vous avez envie que votre business fonctionne, mais à quel prix ? Soufflez, prenez du temps pour vous. C’est aussi en vous changeant les idées que votre mémoire « diffuse » va opérer. (Le « diffuse mode » comme l’appelle le Docteur Brabara Oakley, professeur d’ingénierie à l’Université d’Oakland) Si vous quittez votre bureau et que vous partez courir par exemple, votre cerveau va en effet avoir des idées, voire des prises de conscience qui ne vous seraient pas venues à l’esprit si vous étiez resté.e sur votre chaise, concentré.e et « borné.e » sur un élément en particulier. N’hésitez donc pas à faire du sport, pratiquer une activité manuelle qui vous changera les idées. Ce n’est en aucun cas du temps perdu. Ca vous ressource pour mieux travailler ensuite.

10-Garder un esprit professionnel

Oui c’est sympa de lire ses mails en pyjama à 10h… Mais est-ce vraiment l’attitude dans laquelle vous avez envie de développer votre entreprise ? Même si vous travaillez seul.e, gardez quelques basiques du travail en entreprise. Séparez le pro et le perso, donnez vous des horaires, des objectifs, des deadlines. Sans ça, vous ne serez pas dans un état d’esprit entrepreneurial et vos objectifs s’en ressentiront.

11-Penser à votre réseau

Le fameux. Si vous me suivez vous savez que ce mot me donne des poussées d’urticaire. Hors c’est primordial de faire évoluer votre réseau lorsque vous êtes entrepreneur. (Encore plus lorsque vous êtes solo-preneur !).

Dans un premier temps, il faut prendre de la distance avec les défaitistes compulsifs, ceux qui voient le mal partout et qui sont champions de l’esprit négatif. Oui c’est important d’être objectif face à votre projet, de le réajuster quand il le faut et de ne pas avoir d’œillères. Mais monter son entreprise demande des efforts, de la persévérance et de l’énergie. Évitez donc de vous entourer de personnes qui vont polluer votre environnement de leurs remarques peu constructives et qui vont vous faire douter au quotidien.

Par contre, prévoyez dans votre agenda des déjeuners réguliers avec des personnes travaillant dans votre domaine ou d’autres auto-entrepreneurs. Pourquoi ne pas également rejoindre un groupe d’auto-entrepreneurs ? Vous serez dans une super dynamique de personnes dans des situations similaires à la vôtre. Vous pourrez échanger des contacts, agrandir votre réseau, partager des avis et ouvrir votre esprit à ce qui se passe en dehors de votre projet. Les retours d’expérience, le partage d’informations techniques, les échanges de compétences. Tout est bon à prendre. Ca permet également de se rebooster, de brainstormer et de prendre du recul. Essayez !

12-Se faire accompagner

Monter son entreprise c’est être dans une dynamique où on se dépasse au quotidien. Le coaching peut vous accompagner dans votre vie d’entrepreneur afin de vous faire avancer pas à pas tout en vous faisant prendre le recul nécessaire afin de vérifier que vous êtes dans la bonne direction. En étant accompagné.e, vous évitez de procrastiner et vous restez en action afin d’atteindre vos objectifs. Le coaching vous permet de partager la visualisation que vous avez de votre entreprise ou de votre projet et de garder la motivation dans votre parcours vers le succès.

Si vous souhaitez que nous discutions plus en détail de comment je peux vous accompagner dans le développement de votre entreprise, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous gratuit avec moi.

Pas de commentaires

Poster un commentaire