Choc culturel et expatriation: comment retrouver sa place?- Dépasse tes Frontières
1395
post-template-default,single,single-post,postid-1395,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
choc-culturel-trouve-place-expatriation

Choc culturel et expatriation : comment retrouver rapidement sa place dans son nouveau pays ?

Comment recréer en quelques semaines ce que l’on a passé une vie à construire dans notre pays d’origine? Nouvelle ville, nouvelle vie. On passe par différentes phases avant de réussir à trouver sa place. Quelles sont ces différentes étapes et comment retrouver rapidement sa place en expatriation?

 

La courbe de l’expatrié

Vous avez peut être déjà entendu parler de la courbe de l’expatrié. Cette courbe explique les différentes phases que l’on expérimente en tant qu’expatrié en arrivant dans notre pays d’accueil. Au début c’est la lune de miel. Nous regardons toutes les nouvelles choses qui nous entourent avec un œil amusé. On prend des photos que l’on envoie à nos proches. Tout est drôle et insolite. On découvre, on se questionne, on tatonne. Plutôt chouette.

Puis arrive la phase de la désillusion. On réalise que désormais nous vivons ici. Ce qui nous semblait drôle au début car différent de notre quotidien commence à nous peser. Nous réalisons que nous ne sommes pas là en vacances mais réellement pour vivre un certain temps. Ces nouveaux paramètres nous amènent petit à petit vers la troisième phase : le choc culturel.

Le choc culturel

Le choc culturel peut intervenir plus ou moins rapidement en fonction de la différence entre le pays que l’on vient de quitter et le nouveau pays ainsi qu’en fonction de notre préparation. Cette phase est symbolisée par la partie la plus basse de la courbe. Le creux de la vague. Tout  ce que l’on regardait au cours de la première phase avec un regard amusé nous agace désormais. Tout ce qu’on a laissé derrière nous nous manque incroyablement. On se surprend même à être en manque de choses dont on ignorait même l’importance pour nous ! On remet beaucoup d’éléments en question. Jusqu’à notre venue ici. C’est la période pas sympa. La période où on a envie de se terrer sur notre nouveau canapé en se demandant comment on va survivre à ce phénomène pendant les trois prochaines années.

La bonne nouvelle c’est que petit à petit vient la quatrième phase. Celle de l’acceptation. On comprend peu à peu comment notre nouvel environnement fonctionne et on l’accepte. Ce qui nous amène pas à pas à la cinquième phase que l’on attend depuis le début avec impatience : l’adaptation.

Trouver sa place

Ce processus n’est pas inhérent à l’expatriation. Chacun vit bien évidemment les choses différemment et il n’y a pas de règles sur la durée des phases. Cependant, on passe tous très souvent par ce chemin en dents de scie avant de trouver notre place et notre équilibre.

La clé pour atteindre la phase d’adaptation le plus rapidement possible réside selon moi en une chose. Simple et compliquée à la fois. Avoir votre projet personnel. Un projet qui vous concerne vous et uniquement vous. Indépendamment de si vous êtes venue en couple ou en famille. Un projet pour vous.

Qu’est-ce qu’un projet

Il peut être personnel, professionnel. Peut importe tant qu’il fait sens pour vous et que vous vous épanouissez dedans. Grâce à ce projet qui va vous booster et vous donner envie de vous lever le matin, vous aller rencontrer de nouvelles personnes. Vous allez également continuer à être dans l’action et avoir vos neurones en ébullition. Il vous redonnera également un statut social autre que « femme de » lorsque l’on vous demandera ce que vous faites dans ce nouveau pays. Ce projet va vous enlever l’impression que vous vous mettez entre parenthèses pendant votre expatriation. Il va vous donner satisfaction et confiance en vous au fur et à mesure que vous allez avancer.

Comment trouver son projet

Par quel bout commencer pour avoir son propre projet allez-vous me demander ? Comment trouver une idée lumineuse qui soit originale et surtout, qui ne soit pas déjà prise ? Respirez. Je ne vous dis pas d’avoir un projet qui vous permette de décrocher le prix de l’innovation. On a parfois des indices devant notre nez que l’on ne soupçonne pas ! Si vous n’avez pas encore trouvé votre idée à vous, je vous recommande de télécharger gratuitement ma conférence : les 4 étapes à mettre en œuvre pour retrouver une activité en expatriation. En 30 minutes, je vous guide pas à pas afin que vous vous posiez les bonnes questions qui vous permettront de retrouver rapidement votre place en expatriation.

Pas de commentaires

Poster un commentaire