S'épanouir au travail: 5 conseils à mettre en pratique- Dépasse tes Frontières
1151
post-template-default,single,single-post,postid-1151,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
coaching-stress-ennui-vie-professionnelle-epanouir-travail

Épanouissement et vie professionnelle: 5 pistes pour faire bouger les choses!

Burn-out, bore-out, brown out même, ai-je appris récemment. Les termes pour décrire le mal être au travail ne cessent d’apparaître et surtout de prendre de l’ampleur. Ces sujets ainsi que la reconversion professionnel vont en effet bientôt fêter leur 10è anniversaire. Malheureusement, en une décennie, pas de réelle amélioration en vue. Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à vous si vous faites partis des professionnels non-épanouis.

 

Comment en est-on arrivé là ?

A l’heure actuelle, dans mon entourage, je compte plus facilement les personnes qui sont bien au travail que celles qui s’y sentent mal. Les causes sont variées certes, mais il y a des causes recurrentes: pas de reconnaissance, trop de stress, écart entre l’intitulé du poste et le quotidien, harcèlement, trop de déplacements ou encore poste vide de sens.

Des chiffres alarmants

Les avancées technologiques ont certes facilité la communication en connectant les équipes les unes aux autres mais ont cependant isolé chacun des membres. Le manque de relations humaines et la pression grandissante du « tout de suite maintenant » est générateur de stress. Selon une étude DARES sur les conditions et la santé au travail, un employé sur deux travaille dans l’urgence. 74% des cadres affirment devoir interrompre régulièrement une tâche en cours pour une autre non prévue à leur planning. Week-end et vacances ne peuvent plus se passer sans jeter un œil aux e-mails. Les discussions bon enfant autour de la machine à café ont été remplacées par des pauses avec le téléphone à la main. Le terme « productivité » règne en maître sur l’entreprise, ne laissant plus aucune place au facteur humain.

D’après la même étude, 36% des actifs déclarent qu’ils manquent du soutien de leurs collaborateurs et hiérarchie. 27% des personnes interrogées estiment qu’elles manquent de reconnaissance au quotidien. Tout n’est plus en effet que statistiques, rendement. Les employés ne sont plus que des numéros qui répondent ou pas aux indicateurs et qui, le cas échéant, se verront gentiment remercier au terme de leur CDD après avoir pourtant tout donné pour sortir du lot.

La partie immergée de l’iceberg

Paradoxalement, l’open space qui avait pour but de favoriser la communication entre les collaborateurs et d’améliorer les conditions de travail est aujourd’hui pointé du doigt. On l’accuse de créer un environnement nocif de part le bruit et le manque d’intimité qu’il engendre.On trouve également un écart entre les valeurs que clament haut et fort certains grands groupes et la réalité au quotidien. L’équilibre de la vie professionnelle et personnelle est un terme à la mode. Cependant, peu d’entreprises se prennent par la main pour le mettre en place. Près d’un salarié sur 10 déclare d’ailleurs effectuer des tâches contraires à ses valeurs au quotidien.

Que faire lorsque nous faisons parti de cette grande famille des déçus du monde professionnel ?

1- Ne pas être dans le déni

Il est tout d’abord important de ne pas rester dans le déni en pensant que les choses vont s’améliorer. Si vous expérimentez un des effets du burn / bore / ou brown-out, prenez les choses en main avant que les effets deviennent plus intenses et ne jouent trop sur votre moral. Voire empiètent sur votre vie privée. Par expérience, une fois que l’un de ces phénomènes s’installe, il est difficile de faire machine arrière.

2- Est-ce réellement urgent?

Il peut être opportun de commencer par distinguer l’urgent de l’important. Dans le monde actuel où tout se vit en accéléré, on a intégré une fâcheuse tendance à confondre l’important et l’urgent. Tout est à faire pour « maintenant », voire pour « hier » dans certains cas. Il est important d’avoir en tête que lors d’un grand moment de stress, notre corps sécrète de l’adrénaline qui prendra ensuite 26h à disparaître (pour rappel : l’adrénaline engendre une accélération du rythme cardiaque et de la respiration ainsi qu’une augmentation de la pression artérielle.) Je vous laisse faire le ratio pour quelqu’un qui est continuellement stressé. Face à un tel quotidien, prenez du recul et évaluez chaque pile de dossier, chaque tâche. Qu’est-ce qui a de réelles conséquences si on ne le traite pas immédiatement ? Qu’est-ce qui, certes, est important mais qui ne nous demande pas de tout mettre en suspens pour autant ?

3- Réinstaurer le dialogue

Si le mal être vient d’un autre collaborateur ou d’un poste qui vous semble vide de sens, il peut être envisagé d’en parler à votre hiérarchie. Peut être pourrez-vous aménager votre poste, voire en changer en interne. Dans certains cas la personne mal menée préférera changer d’entreprise afin de recommencer sur de bonnes bases. Mais souvent réinstaurer une communication qui a été perdue petit à petit permet d’améliorer la situation.

4- Trouver la source

Dans tous les cas, il est primordial de prendre soin de vous en premier lieu. Ces phénomènes sont loin d’être neutres pour notre santé mentale et physique. Il est donc primordial de prendre du temps pour vous et pour évaluer la situation. Quels sont vos besoins ? Vos valeurs ? Vos objectifs professionnels ? Quelles sont vos attentes non assouvies qui vous mènent à cet état de non satisfaction ? C’est en répondant à ces questions que vous pourrez établir un réel plan d’action qui vous mènera vers des améliorations et une réelle satisfaction dans votre environnement professionnel. Je vous invite dès à présent à télécharger un guide gratuit pour vous accompagner dans la réflexion de vos besoins au niveau professionnel.

5- Se faire accompagner par un professionnel

Pour vous accompagner et réellement avancer vers une situation qui vous convienne, n’hésitez pas à consulter un professionnel. Beaucoup de consultants et de psychologues se sont spécialisés dans l’accompagnement professionnel. Le coaching est également tout indiqué car votre coach vous accompagnera dans la recherche des solutions que vous avez en vous et qui vous conviendront à 100%. Si une première exploration vous tente, vous pouvez prendre un rendez-vous gratuit avec moi. Nous discuterons de votre situation et nous étudierons ensemble la manière dont vous pouvez trouver votre équilibre professionnel.

Je vous invite dès à présent à télécharger un premier guide gratuit pour vous accompagner dans la réflexion de vos besoins au niveau professionnel.

Pas de commentaires

Poster un commentaire