Organiser son expatriation sans stress tout en profitant de ses proches
313
post-template-default,single,single-post,postid-313,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
Blog-formation déménagement en vue

Comment organiser son expatriation sans stress tout en profitant de ses proches?

Ca y est, ça faisait un moment qu’on en parlait mais là, c’est bon ! On a un pays, une date (sous couvert de visa !), bref, c’est officiel on part ! 

Festival de coups de fil pour annoncer la « bonne » nouvelle à tout le monde, achat du Lonely Planet qui va bien et plans sur la comète de tout ce que l’on va pouvoir faire dans notre futur pays. 

Puis prise de conscience : Ho Put** on part vraiment… Avalanche de choses urgentes à faire qui se bousculent dans nos têtes, nuits agitées, harcèlement des proches qui veulent nous voir « une dernière fois.» (oui le proche peut être extrême parfois… on ne lui en veut pas, c’est qu’il tient à nous, mais quand même !). Bref, suite à l’euphorie de la bonne nouvelle, le stress nous envahit.

Tout s’emmêle

Les questions se mêlent aux démarches à faire, à la paperasse, aux nouveaux mots et notions administratives dont on n’avait jusque là pas connaissance. La liste semble ne jamais en finir. Tous les jours une nouvelle info, un nouvel obstacle qui repousse l’aboutissement de telle et telle tâche. On n’avait pas anticipé ce sentiment d’invasion. Cette sensation qu’on ne sera désormais tranquille QUE lorsque l’on arrivera dans notre nouveau pays. (Et on sait que même ça c’est loin d’être vrai puisqu’il faudra alors tout refaire … en sens inverse !).

On pensait l’avoir joué finaude en s’inscrivant à plusieurs newsletters spécialisés dans l’expatriation. Cependant toutes ces infos quotidiennes nous donne encore moins le temps de réaliser ce que l’on a à faire.

S’ajoutent à ça les conseils des amis et les peurs de la famille. Subitement les 80% de notre entourage connaissent « quelqu’un qui ». Et à partir de là, tout est possible : quelqu’un qui n’avait pas fait si avant le départ et qui en a donc bavé une fois sur place. Quelqu’un qui a mal vécu ça une fois dans son nouveau pays. Quelqu’un qui a du rentrer parce que finalement rien n’était comme il voulait. Quelqu’un qui… Etc etc. Bien entendu à chacune de ces anecdotes s’ajoute un petit « bon, et on se voit quand nous?? ». Petite phrase qui ne laisse aucun doute: si on part sans profiter d’eux, nos proches nous le reprocheront éternellement.

Après avoir tant attendu le sésame vous autorisant à partir, vous êtes à deux doigts de faire marche arrière. Tsss, tsss, tsss. On ne se laisse pas abattre. Chaque chose en son temps. Prenez une feuille, un stylo et notez tout ce qui est à deux doigts de faire court-circuiter votre cerveau.

Mot d’ordre : organisation

Au final, quand on y pense, il y a (seulement) trois grandes catégories : l’administratif, le matériel et les proches. Donc soyez méthodiques et organisez toutes ces démarches. Une fois sur le papier elles ne hanteront plus votre esprit et vous réussirez à dormir à nouveau ! Promis ! Le but est certes que vous fassiez l’intégralité de votre to-do list, mais également que vous profitiez de vos derniers moments en France. Une fois que vous serez dans votre pays d’adoption il sera trop tard pour regretter de ne pas être retourné ici et là et de ne pas avoir eu assez de temps avec votre sœur/ maman / cousin/ meilleur ami.

Renseignez-vous ensuite du temps qu’il vous faut pour chacune de ces « actions ». En fonction des délais administratifs ou des disponibilités de vos proches il faut parfois savoir anticiper afin que toutes les cases soient cochées le jour du grand départ. En ce qui concerne l’aspect matériel, tout dépend des enjeux. Une vente prendra plus de temps que d’envoyer une lettre de dedit, mais out est à noter. Les questions des déménagements, stockage etc sont à étudier dès que possible afin d’éviter les mauvaises surprises et décisions « par défaut ».

Un programme en ligne dédié à l’organisation

Si même avec votre papier et votre stylo vous restez fébrile à l’idée de l’ampleur des tâches qui vous attendent, n’hésitez pas à consulter ce programme en ligne (gratuit 😉  ). Il est conçu pour vous guider pas à pas dans l’organisation de vos démarches tout en profitant de vos proches. Au total j’ai déménagé… 15 fois ! Autant vous dire que je suis rodée !

Formation autonome: Déménagement en vue, je m’organise et je profite (Vous avez accès dès que vous cliquez et vous pouvez ainsi faire ce programme quand vous souhaitez. Vous aurez un fichier audio, un guide papier et un fichier excel pour vous aider à tout planifier.)

No Comments

Post A Comment