Les 7 attitudes à adopter pour être un Happy Expat' - Dépasse tes Frontières
93
post-template-default,single,single-post,postid-93,single-format-aside,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
Happy-expat

Les 7 attitudes à adopter pour être un Happy Expat’

Si vous regardez autour de vous, il y a deux grandes catégories d’expatriés. Il y a ceux qui le vivent bien et sont heureux. Et ceux qui subissent plutôt la période en affichant une mine morose à chaque fois que vous les croisez.

Ne vous voulant que le plus grand bien, voici 7 conseils pour faire parti de la première catégorie : les Happy Expat !

– Soyez curieux !

Certaines personnes économisent des années pour avoir la chance d’aller passer 10 jours dans le pays qui vous accueillent en ce moment ! (certes, ça marche avec une expat à Tahiti mais pas vraiment avec celle au fin fond de l’Afrique dans un quartier hautement sécurisé réservé aux expat… anyway !) Cet endroit est désormais (et pour plus ou moins longtemps) votre chez vous. Ne perdez pas d’énergie à bougonner en répétant à qui veut l’entendre que c’était mieux avant…. Mettez plutôt à profit ce temps pour regarder ce qui se passe autour de vous et apprendre, comprendre. Pensez à tout ce que vous allez pouvoir raconter à vos proches une fois que vous vous serez approprié votre nouvelle ville et sa culture !

– Soyez ouvert !

Ouvert à tout ce qui vous entoure, certes, mais également aux gens ! Nouveau pays, nouvelle culture et nouveaux amis ! En fonction de là où l’on tombe ça peut donner des anecdotes assez drôles (comme le jour où mes collègues Malaisiens m’ont dit de faire attention aux fantômes lorsque j’emménageais dans mon nouvel appartement…) Ne jugez pas, ne critiquez pas, n’essayez surtout pas de leur prouver par A + B que chez vous c’est mieux. Eux ne vous ont rien demandé, vous êtes venu(e) tout(e) seul(e) (enfin presque !) sur leurs terres alors ouvrez yeux et oreilles et apprenez à les découvrir.

– Soyez « Aware »

Le fameux « aware » ^^ . Cependant notre ami Jean Claude n’avait pas tord. Un nouveau champ des possibles s’offre à vous au moment même où vous mettez le pied sur ce nouveau sol. Prenez tout ce qu’il y a à prendre. Vous verrez qu’au moment du départ vous regretterez de ne pas avoir commencé plus tôt !!

– Soyez dans le présent !

Inutile de pleurer sur ce que vous ne pouvez plus faire, et inutile de comparer une expatriation avec une autre. Chaque contexte est différent, vous-même êtes différent/e. Le maître mot : Aller de l’avant !!

– Soyez dans le vrai

La politique de l’autruche ne sert à rien. Certes il ne faut pas s’apitoyer sur son sort des heures durant, cependant une façade happy face en toute occasion alors qu’on n’en pense pas moins n’est pas recommandée non plus.  Tout le monde a ses coups de blues. Et ça fait du bien de se passer une journée pyjama-télé de temps à autre. En tant qu’expatriés on a tellement d’éléments (souvent indépendant de notre volonté) qui viennent bouleverser notre quotidien que l’on a le droit de pleurer parce que l’on quitte nos amis, notre travail, notre famille etc etc. Il faut juste accepter que c’est ainsi. Ne pas laisser le chagrin prendre le dessus en vous positionnant en victime. Mais ne vous forcez pas à ignorer ces sentiments jusqu’au jour où la goutte de trop va créer un raz de marée émotionnel !

– Ne restez pas seul/e !

Vivre loin de chez soi nous pousse à être plus autonome et parfois plus solitaire que si nous vivions entourés/es de nos proches à quelques mètres. Cependant il est primordial de ne pas s’enfermer ni de rester seul/e. Au contraire, reconstituez-vous un cercle d’amis. Vous verrez que non seulement vous traversez les mêmes étapes que les autres, mais c’est également beaucoup plus motivant d’aller à la découverte de cette terre inconnue en groupe !

– Gardez en mémoire votre « pourquoi »

Avant toute décision de départ à l’étranger, il faut se poser quelques minutes et se demander en toute sincérité pourquoi on en a envie, pourquoi on va accepter cette offre, pourquoi on va quitter notre travail et pourquoi nous allons aller vivre à 7h de décalage horaire de nos proches. Une fois que vous avez mis noir sur blanc ce qui vous pousse dans ce challenge, ne vous séparez plus de cette preuve que l’idée était réfléchie. Au premier coup de blues relisez ces mots…… ils vous redonneront le courage de continuer ce magnifique projet !

En appliquant ce traitement matin midi et soir tout au long de votre séjour vous devriez faire parti de la catégorie « Happy » sans soucis!

N’hésitez pas:

  • à télécharger ce lien qui vous donne un format pratique des « 10 règles d’or pour bien vivre son expatiation » à afficher histoire de ne pas oublier une seule de ces règles au quotidien!! (Oui oui, j’ai bien dit 10, il y a 3 règles supplémentaires en bonus!)
  • A prendre un rendez-vous gratuit avec moi afin que nous parlions de votre situation et de vos problématiques
  • à me faire part de vos propres règles! Dites-moi également dans les commentaires comment vous réussissez à les mettre en place (les vôtres et les miennes!)
2 Comments

Post A Comment