Equilibre entre vie personnelle et professionnelle: 7 étapes - Dépasse tes Frontières
1132
post-template-default,single,single-post,postid-1132,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
equilibre-pro-perso-coaching

Equilibre entre vie personnelle et professionnelle: 7 étapes

Les avancées technologiques nous permettant de faire du home office mais également de travailler le soir, le week-end et pendant les vacances. La barrière entre vie pro et vie perso est de plus en plus fine. Comment trouver son équilibre ? 7 pistes ci-dessous !

 

On court après le temps

Selon le dernier baromètre OPE, 71% des salariés se plaignent de manquer de temps au quotidien (jusqu’à 88% pour ceux qui ont des enfants.) De la même manière que l’on finit un dossier ou que l’on répond à des e-mails le soir chez nous, on finit également la réservation d’un hôtel pour ses vacances en plein après-midi car on n’a pas eu le temps de la faire la veille au soir (cf le dossier et les mails.) Il n’y a presque plus de frontière entre nos environnements personnels et professionnels.

Mon père a l’habitude de dire que lorsqu’il ferme la porte de son bureau, les soucis restent derrière la porte. Il ne les emmène pas avec lui. J’ai été élevée dans cet esprit. Il est donc naturel pour moi de faire cette distinction entre vie pro et vie perso. Même lorsque je passais 70 heures par semaines au travail, lorsque je n’y étais pas : je n’y étais pas. Il y a bien un soir ou deux où je rêvais de mes palettes, mais c’était plus de la fatigue qu’une invasion de ma vie personnelle par ma vie professionnelle.

A qui la faute?

Cependant, attention. Ne rejetons pas la pleine et entière faute au monde du travail. Nos vies personnelles ont également subi des mutations ces derniers temps. Divorce, famille recomposée ou monoparentale. L’organisation d’un foyer n’a jamais été un fleuve si peu tranquille. En parallèle l’ascension professionnelle est de plus en plus ardue et compétitive. On se retrouve donc à ne pas compter ses heures faisant passer notre travail avant nos proches et nos loisirs. Cercle vicieux.

La charge mentale

On entend fréquemment parler de charge mentale. On l’attribue souvent aux wonder women qui gèrent poste à responsabilité, maison, rôle de maman, d’amie et de femme en même temps. Cependant cette charge est également présente chez les hommes. La charge mentale c’est tout se qui se bouscule dans nos têtes. Tout ce qui commence ou fini par « il ne faut pas que j’oublie ». « Après ci, je file faire ça ». « Il faut que je vérifie cela ce soir ». « Demain il faut absolument que ». Dans le quotidien, ça peut être un mail auquel on n’a pas répondu, une liste de choses remises au lendemain ou des retards dans un projet. Ces éléments font que nous ne sommes ni encore au boulot, ni vraiment chez nous. On culpabilise de ne pas avoir tout terminé au travail et on ne profite pas à 100% de notre soirée entre amis ou du film que l’on regarde.

La recette de l’équilibre

Selon des chercheurs en ressources humaines, plusieurs critères peuvent être pris en compte afin d’affirmer que l’on a un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Entre autres :

-Avoir une vie professionnelle et une vie personnelle qui s’articulent bien

-Disposer de temps libre pour s’engager dans des activités extra professionnelles

-Avoir de multiples activités qui sont sources de grande satisfaction

De mon côté, je vois plusieurs solutions à mettre en place au quotidien afin de (re)trouver un équilibre pro/perso.:

Déléguer

Au bureau, certes mais aussi à la maison. On a beau se dire que si ce n’est pas nous qui faisons ce ne sera pas bien fait, déléguer aide à diminuer le stress, la pression et le risque de débordement –colère, emportement-.

Mettre une barrière

Séparer le cadre pro et perso : ne pas effectuer de tâches personnelles au travail et ne pas rapporter de travail à la maison. Plus les limites des 2 environnements seront claires et moins l’un envahira l’autre. Par conséquent, vous serez à 100% dans chaque environnement au moment où vous êtes censé y être.

Une grève du téléphone

Pour vous aider à réaliser le point précédent, vous pouvez instaurer des boycott de téléphone portable pro. Le couper quelques heures le soir et le week-end (voire la journée entière !) afin d’être 100% présent avec vos proches. Il en va de même pour le téléphone perso au travail : on désactive les notifications de tous les réseaux sociaux afin de ne pas avoir de lumière clignotante assortie de vibrations qui nous déconcentrent en permanence.

Urgent ou important ?

Que ce soit dans le cadre pro ou perso, différencier l’urgent de l’important est primordial. Pour vous y aider au travail, vous pouvez faire une liste des tâches à faire au quotidien. Une liste réaliste bien entendu avec si possible une estimation du temps que vous allez passer sur chacune des tâches. Laissez toujours un créneau pour les urgences du quotidien. Ainsi elles ne viendront pas plomber votre organisation du jour et vous n’aurez plus l’impression d’être débordé au moindre imprévu.

Planifier

Vous pouvez planifier votre journée mais également votre semaine. Vous éviterez ainsi de vous retrouver débordé à préparer une réunion à la dernière minute. Personnellement je préconise de préparer la semaine à venir le vendredi. Ca permet de clôturer la semaine passée et d’ajuster ainsi la semaine suivante . C’est valable pour la semaine professionnelle mais également pour le planning personnel : les différents rdv médicaux, les courses, le pressing . Trouvez des endroits proches de votre lieu de travail (pour y aller le midi ou après le travail sans avoir à trouver une nouvelle place de parking !) et fixez-vous des jours clés. Ca vous évitera d’aller 3 fois en une semaine au supermarché par exemple. On est d’accord qu’il y a plus fun dans la vie que remplir le caddy et faire la queue à la caisse !

Prendre soin de soi

Pour être performant, il faut que notre esprit soit dans de bonnes conditions. On ne peut pas invoquer notre conscience professionnelle et ainsi sauter des repas, ne pas prendre de pauses et travailler jusqu’à des heures indues. Imposez-vous des moments « off ». Faites du sport, allez prendre l’air, prenez un déjeuner avec des collègues que vous appréciez en dehors de l’entreprise, méditez. Bref, oxygénez votre cerveau afin qu’il recharge lui aussi les batteries et continue à donner le meilleur de lui. N’hésitez pas à programmer certains de ces moments off lorsque vous programmez votre semaine. Une fois qu’ils sont sur l’agenda il devient moins facile de les oublier !

Flexibilité

La technologie nous ouvre des portes, à nous d’en tirer le meilleur. Pourquoi ne pas faire du home office 1 jour par semaine pour éviter les embouteillages ? Pourquoi ne pas partir plus tôt ou arriver plus tard une fois par semaine également afin d’avoir le temps de gérer certains éléments personnels de votre quotidien ? Aménager son temps de travail ne veut pas dire travailler moins, mais travailler mieux. 🙂 De plus en plus d’employeurs comprennent qu’en permettant des horaires flexibles, leurs collaborateurs sont plus productifs. Le fameux donnant – donnant !

Un Etat d’Esprit

Outre ces quelques règles à appliquer, c’est un réel état d’esprit qu’il faut acquérir lorsque l’on souhaite changer ses habitudes. Je vous propose ce document gratuit à télécharger afin de trouver une harmonie entre vie professionnelle et vie personnelle.

Pour vous accompagner dans ces changements personnels, le coaching est un outil parfait. En étant coaché.e , vous êtes accompagné.e lors de la mise en place des changements afin de les faire durer dans le temps.  Si vous souhaitez que nous discutions de vos objectifs et de ce qui vous bloque pour les atteindre, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous gratuit avec moi. Je me ferais un plaisir de vous accompagner à trouver votre équilibre et à Dépasser vos Frontières!

Pas de commentaires

Poster un commentaire