Le combo magique de fin août: retour fatigué ET frustré! - Dépasse tes Frontières
156
post-template-default,single,single-post,postid-156,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
deadline-temps-passe-rapide-minute

Le combo magique de fin août: retour fatigué ET frustré!

Ca y est, vous aussi vous êtes revenus de vacances ? (vacances en France, cela va sans dire, essayez un jour, comme ça, pour rire, d’informer vos proches que non, cette année ils ne vous verront pas car vous allez passer 3 semaines à découvrir le pays où vous habitez… vous n’allez pas être déçus !)

Donc : vous aussi vous avez fait le chemin retour avec un bon gros quintal de frustration sur les épaules ?? C’est chiant hein?!

C’est pas comme si c’était nouveau…

On le sait pourtant, c’est à chaque fois pareille. On part le sourire aux lèvres, les papillons plein le ventre tellement on est HEUREUX de revoir tout le monde, et on revient exténués, la voiture de loc ayant explosé le kilométrage autorisé, le moral oublié en salle d’embarquement et les petites phrases piques qu’on a reçues innocemment au moment des au revoir en boucle dans la tête. Ya pas à dire hein, des vacances comme ça, ça requinque !

Ce serait bien de s’en souvenir!

C’est drôle d’ailleurs parce qu’on sait comment ça va se finir, mais d’une année sur l’autre on n’apprend pas ! Comme si notre cerveau avait développé une faculté incroyable pour effacer toute cette émotion négative afin qu’au moment du départ en vacances l’année suivante on soit à nouveau pompelup à l’idée de rentrer au pays !

La bonne résolution de la rentrée!

Allez, cette année (enfin l’été prochain, on se comprend !) on ne va pas se faire avoir, on note direct les combines qui peuvent tout changer pour qu’on soit moins chafouin (c’est à dire « frustrés » en langage Ophélie) au retour des prochaines vacances !

Alors oui…. Je dis « moins frustrés » et non « totalement enchantés, ravis de la crèche » et autres expressions symbolisant la tagada tsouin tsouin attitude car au cas où personne ne vous l’avait dit : rentrer frustré de ses vacances dans son pays d’origine fait parti du joyeux « package expat »…… Ah ils vous ont bien eu ces RH hein !! Personne ne prévient et là, BIM, petite claque quand on s’y attend le moins….. C’est vicieux l’expatriation !!

En même temps comment voulez-vous être aux anges alors que vous venez à nouveau de quitter tout le monde ? Et puis, mis à part si vous avez eu 3 mois de vacances, la probabilité pour que vous ayez eu le temps de voir tout le monde est assez faible quand même. Ou alors il faut passer en mode visites industrielles ! Chacun veut son petit créneau, au début on espace, on veut tout de même du quality time ! Et très vite on se retrouve à caler le petit déj avec Sophie, le dej (« heu juste une salade….. plus très faim merci ») chez l’oncle Pierre, le goûté (rosé & planche de charcut’, of course !) en terrasse avec les potes en attendant que notre ancienne nourrice soit dispo pour aller diner chez elle………. C’est usant des vacances, (pour nous et notre foie !)

On note!

Donc la prochaine fois qu’on rentre, c’est juré, on ne se refera pas avoir et on appliquera quelques règles avant même le départ. (tss tss tss, je vous vois déjà commencer à penser aux éventuels dérogations pour tante Yvette qui tient vraiment à vous avoir chez elle 3 jours sans parler de votre bande de potes qui compte bien continuer la tradition de partir au 15 août dans la maison de famille de Julien……. Bah oui mes petits lapins, mais à ce rythme il y a déjà presque 1 semaine de bouclée !! )

Règle n° 1 quand on vit loin et qu’on rentre : on sélectionne.

Oui je sais c’est moche à dire, mais on est d’accord que la fille de la pharmacienne de votre grand père… on s’en fiche pas mal d’aller prendre un café avec elle juste parce qu’on a vécu dans le même pays et que le dit papy et la dite pharmacienne ont décidés qu’on aurait « énormément de choses à se raconter »…… Sérieusement ?? Là il faut être ferme (mais diplomate !) et décliner subtilement. Perso, mon cher et tendre et moi-même sommes tous les deux de l’ouest, donc ça facilite. C’est plus pratique qu’un Quimper / Bourg en Bresse ! Mais même dans cette configuration on n’a jamais le temps de voir tout le monde.

Règle n°2 : on organise

Adieeeeuuu improvisation et hasard ! Oui c’est triste, mais dites vous que si vous êtes en vacances, ya fort à parier que vos proches le soient également ! Et ce n’est pas parce que vous n’êtes là qu’une fois par an qu’ils vont quitter leurs lieux de vacances pour venir vous voir. Donc amis de la flexibilité et du last minute, ce sera douloureux, mais le mieux c’est de vous plier à un petit questionnaire « quand êtes-vous dispo ?» en amont de votre arrivée histoire de « caler » tout le monde et ménager les susceptibilités de chacun.

Règle n°3 : on espace les kilomètres

Facile à dire pour moi, je viens de vous révéler que mon périmètre reste dans l’ouest (dans le cas où mes supers amis de Lyon rentrent au bercail au même moment, sinon moi aussi je traverse. Hein quoi ? Vous vous en foutez ? Auuuutant pour moi !) Donc oui, si vous voulez voir un maximum de personnes tout en profitant des moments passés avec elles, ne vous tirez pas de balles dans le pied en vous astreignant à des étapes du tour de France au quotidien. Déjà que le décalage horaire peut être délicat à gérer (non les expat londoniens, sur ce point là, vous, vous devriez vous en sortir !), si en plus vous ajoutez la conduite, le tout un jour de chassé-croisé……. Votre soirée est pliée ! Vous serez crevés avant même que le barbecue ait des braises ! Variez les plaisirs, évitez les allers-retours, et indiquez éventuellement à vos amis que eux aussi peuvent faire la route 😉

Règle n° 4 : on se garde des jours (au moins 1 !!!)

Oui, à la base ce sont aussi vos vacances. Programmez-vous un créneau en tête à tête dans un endroit que vous avez envie de revoir, une soirée dans un hôtel sympa, ou même (si vous avez le cœur assez solide pour l’annoncer à vos proches) faites-vous une virée de quelques jours dans une capitale européenne que vous ne connaissez pas encore histoire de faire un réel break dans ce marathon bouffe/visites/voiture !

Règle n°5 : on se prépare mentalement à ce que ça passe vite ! 

Laissez la nostalgie au placard et ne cherchez pas à recréer exactement les mêmes ambiances qu’avant votre départ, ça c’est de la frustration garantie car il y a une chance sur 2 pour que vous soyez déçus ! Profitez de chaque moment, ne vous laissez pas submerger par les pensées du style « ah c’est tellement dommage, ça va passer super vite »…. Oui ça va passer vite, mais vous avez déjà de la chance de pouvoir être là! Ne perdez donc pas de temps à gamberger et profitez du moment !!

Règle n°6 : on ne parle pas trop !

Vous l’avez bien vu cet été, il ne faut pas s’attendre à faire un exposé en 3 parties de votre vie dans ce pays lointain. Ce n’est pas que vos amis s’en moquent, c’est juste que c’est flou pour eux comment ça se passe là bas. Il y a quelques questions bien sur, mais le sujet tourne rapidement. Et au final, on s’en fiche un peu non ? Le but c’est de passer du temps avec eux ! Et quel bonheur quand on voit que tout recommence comme si on n’était jamais partis !

Règle n°7 : on ne le prend pas personnellement

Il peut arriver qu’on vous balance un petit « tu peux vraiment pas rester plus ?? », « tsss t’es à peine arrivé/e que tu repars déjà, super ! », « bon bah ça n’aura pas été long mais c’est comme ça hein, ya pas le choix n’est-ce pas ? », « alors sur les 2 semaines que tu es là je n’ai le droit qu’à une soirée ?? » etc etc. Vous qui souffrez déjà de passer en coup de vent avec chacun de vos proches, des piques comme ça c’est la cerise (sur le gâteau!). Cette année ça vous a perturbé et blessé (on est entre nous, on peut se le dire), mais dorénavant voyez-les plutôt comme une manière bien maladroite que vos proches ont de vous dire que vous leur manquez. Loin d’eux l’envie d’être piquants. Au contraire, ils sont conscients des efforts que vous faites pour passer du temps avec eux. Donc hauts les cœurs !

Voilà, gardez bien ces petites règles en mémoire lors de votre prochaine escapade dans l’hexagone, et prévoyez quelques sorties / weekend ou autre à votre retour pour éviter le blues de la rentrée !

Si vous souhaitez que nous échangions sur votre expatriation, n’hésitez pas à prendre un rdv gratuit avec moi. Je me ferais un plaisir de discuter de vos problématiques avec vous et de vous aider à trouver les bonnes solutions.

No Comments

Post A Comment